21. Nouvelles de l’édition

Dans le christianisme primitif, il n’y avait pas d’Eglise, de curés et tout le diable et son train. Ce qui est tout à fait étonnant, c’est l’évolution du christianisme vers une religion. Le christianisme est bien antireligieux. Si bien qu’il ne faut accorder aucun crédit à ceux qui répètent après Marcel Gauchet : «Le Christianisme est la religion de la sortie de la religion », parce que chez les premiers chrétiens, il y a, de leur part, un refus farouche d’entrée en une quelconque religion!

Quant à Jésus-Christ, replacé dans le cadre juif où il surgit, Il est (j’en suis absolument convaincu) un anarchiste. Quand le christianisme s’est-il fait religion ? Il y a eu transformation du christianisme, de non-religion en religion, par son adoption dans les milieux impériaux de Rome, de même que Luther a été «adopté» par la ligue hanséatique.

La question qui se pose aujourd’hui est : qui va nous guérir de l’humanisme, c’est-à-dire de cette religion que l’homme s’est fabriquée pour se hisser lui-même au niveau de Dieu ? Il est tout de même significatif que le mot lui-même n’existe pas avant le XIXème siècle ! Prenez, en effet, prenez le l’Encyclopédie Larousse (à l’article «Philosophie!!) : «Culte, déification de l’humanité». Ici encore, quand donc l’humanisme est-il né ? Au XVIème siècle, à la Renaissance avec l’avènement de la bourgeoisie. Et il fut ouvertement proclamé, comme vous le savez, au siècle dit «des lumières», autrement dit au XVIIIème siècle. On édicte à cette époque les Droits de l’Homme, mais en même temps, ce n’est pas un hasard, que voit-on naître ? Les guerres nationales (avec les soldats de l’an II puis avec Napoléon), la colonisation (avec Jules Ferry) et enfin le prolétariat, c’est-à-dire la forme «humaniste» de l’esclavage. Ajoutons à ce bilan, les massacres, les bombes au napalm, la bombe atomique. L’humanisme s’en excuse de manière honteuse : «Que voulez-vous, on ne peut pas faire d’omelette sans casser les œufs». Dont acte.

Et puis il y a, derrière tout cela, derrière toutes ces formes de terrorisme, l’illusion du progrès !!

Marcel Gauchet, à la différence de Jean Gagnepain n’a pas lu les Pères de l’Eglise, c’est clair ! Alors qu’il se taise un peu.

Cela dit, je tiens à vous signaler l’existence de l’INSTITUT JEAN GAGNEPAIN, dont l’objet est de «préserver et conserver le patrimoine intellectuel de Jean Gagnepain, assurer la diffusion de ce patrimoine et des travaux portant sur ce patrimoine tant d’un point de vue matériel que moral, prendre toute initiative et organiser toute manifestation contribuant à la réalisation de l’objet» (date de déclaration : 08/09/2008, date de publication au Journal Officiel de la République : 27/09/2021). L’adresse de cette association est : Château de Matecoulon 24610 Montpeyroux. Bien sûr, chacun de vous peut saisir cet Institut, s’il lui semble que je trahis outrancièrement la pensée du Maître !

Enfin, et surtout, je voudrais attirer tout particulièrement votre attention sur deux remarquables «guides», au sens Michelin du terme, indispensables à tout futur visiteur de l’immense cathédrale conceptuelle bâtie par le Maître : il s’agit de deux ouvrages parus tout dernièrement, sous la signature d’Adrien Morel (voir son site), aux Editions du Promontoire (Rennes, 2009) : «L’athéisme: fin du religieux ou avenir de la religion ?», et «Dieu et l’homme ».

Edition de promontoire - Adrien Morel - Théorie de la Médiation

(Pour en savoir plus consulter le catalogue en ligne des Éditions du Promontoire)

Tous ceux que la Théorie de la Médiation intéresse devraient absolument posséder dans leur bibliothèque ces deux très beaux livre,qui m’ont été recommandé par certains d’entre vous.

Grand merci à eux et, à tous, mes meilleurs vœux pour 2010.

Partagez cet article :
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Live
  • MySpace
  • PDF
  • RSS
  • Twitter
  • Wikio FR
  • email

Une Réponse à “21. Nouvelles de l’édition”

  1. Alain HERVY Dit:

    Merci pour vos conseils de lecture : “L’athéisme: fin du religieux ou avenir de la religion ?” d’Adrien Morel m’a fait passer de bons moments et je viens d’entamer “Dieu et l’homme”. Cela m’a fait très plaisir de trouver une pensée bien vivante …
    Par ailleurs je m’étais également procuré il y a quelque temps votre “Introduction …”, que j’avais à l’époque dévoré tant je garde un excellent souvenir de mes études en sciences du langage et surtout de Jean Gagnepain (sans oublier Jacques Laisis).

    Amicalement

    Et aussi bravo pour votre blog !

Laisser une Réponse